Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2 articles avec impressions de course

La traversée de Paris par Agnès et Olivier

Publié le par Gabriel

AgnèsolivierAprès Vincent, Olivier (Gentil accompagnateur d'Agnès) nous livre ses impressions :

 

"J'ai souhaité (avec son accord !!) accompagner Agnès pour son premier marathon. Beaucoup ont pensé que j'allais "l'emmerder" plus qu'autre chose...eh bien, figurez-vous que je n'ai même pas eu le droit à un "ta gueule" tout au long du parcours !!

Je l'ai plutôt canalisée, je lui ai même demandé de ralentir (eh oui, j'en suis capable !!) à plusieurs reprises, ...je lui ai donné de l'eau...un vrai serviteur !

Du coup, elle a réalisé exactement ce qu'elle espérait : le boucler avec une vitesse moyenne de 10km/h (en fait, on a fait du 9,9km/h et parcouru 42,5km), mais elle a dû ralentir dans les derniers kilomètre en raison d'embouteillages (eh oui, ça bouchonne au fur et à mesure qu'on avance !). Elle est arrivée avec un sourire et sans aucun traits de fatigue apparent, ce qui montre qu'elle s'était très bien préparée (normal...j'étais son COACH !!!).

Personnellement, j'ai eu autant de courbatures que l'année dernière...mais c'est normal, j'ai couru plus longtemps.

 

Maintenant, avec le recul, je peux dire que les kénians n'ont aucun mérite, ils ne courent que 2h, EUX !!!

 

Pour les conditions de courses, c'était plutôt très agréable, certes froid, mais tout de même agréable,  jusqu'à la sortie du bois de Vincennes...par contre, les 2/3 restants étaient soit avec un vent de côté-face, soit un vent de face, surtout dans le bois de Boulogne, ce qui ne facilitait pas les conditions de courses...ça aurait peut-être été plus facile en commençant par le vent de face (en espérant que certains ne se seraient pas brûlés en voulant absolument maintenir la vitesse espérée au départ du marathon).

 

Agnès a quand même dit "à l'année prochaine" à la gentille dame qui lui a remis sa médaille"...mais là, je la laisserai se débrouiller toute seule pour voir si j'ai été ou pas un "boulet" pour elle cette année...moi j'ai le record de Laurent à battre !!!

 

Je n'oublie pas Stéphane Vera qui courait aussi son premier marathon. Il l'a bouclé en 4h30min, mais en connaissant le mur au 30ème (envie de vomir+ampoules aux pieds). Il est quand même très heureux d'avoir réussi, même s'il espérait plutôt le terminer en moins de 4h...Ca sera pour l'année prochaine, je n'en doute absolument pas...j'étais aussi son coach...mais on ne peut pas avoir 100% de réussite !!!

 

Sa femme devait aussi le courir, elle n'a malheureusement pas pu prendre le départ en raison d'une.....Fracture de FATIGUE...devinez qui était son coach ????

 

J'ajouterai, pour conclure, qu'il serait quand même intéressant que l'organisation prévoit l'année prochaine quelque chose de CHAUD à l'arrivée...car on a vait besoin de se réchauffer un peu !!!"

 

Olivier

Photos prises lors de la Couse de Rigny en décembre 2011

Publié dans Impressions de course

Partager cet article

Repost 0

La traversée de Paris par Vincent

Publié le par Gabriel

Vincent nous a gentiment relaté son marathon, je lui laisse la parole :

 

Marathon-d-Alsace-2011 8694"Quelques news de ce fameux marathon de Paris...frais et pas de pluie, une météo quasi parfaite, puisque les 2 records masculin et féminin ont été encore battus...arrivé vers 8h10 sur les Champs, l'organisation 2012 a prévu d'étaler les SAS de départ ce qui étire le peloton des 34 000 et permet de démarrer de manière "aérée"...à la Bastille, j'ai entendu et vu le coach Roland...
Je me suis "forcé" à courir doucement sur le 1er semi, arrivé vraiment frais au 21.1 à 1h54 (+8'/aux boucles!)...et là on se dit que l'on va améliorer de quelques minutes le précédent temps perso (-de 4h en Alsace)!! Nourri à la banane de Guadeloupe omniprésente et au miel, 25-28-30 en pleine forme...et là, le fameux "mur" n'est pas un mythe, et on se demande ce que l'on est venu chercher ici?? un chemin de croix de 30 à 42 km: ça se fait avec l'ambiance, le beau parcours final dans le bois (de Boulogne!), mais la moyenne chute nettement pour boucler en 4 h 03', dans la moyenne du peloton (16 000ème sur 34000 coureur(e)s, idem pour les VH2!. Peut-être que j'aurais dû arriver un peu + tôt au départ pour rejoindre Stéphane et Christophe?? au final, c'est vrai que j'ai un faible pour les parcours plus "nature" genre Alsace ou Annecy.
L'après course est un véritable spectacle de stroumphs, des panchos bleus ayant été distribués à l'arrivée...Avec Christine, mon coach perso de ce W.E, on s'est pris ensuite un bon chocolat chaud, et on a marché l'a.m sur les Champs, la concorde, le Louvre, la tour St Jacques, l'hotel de ville, notre Dame, l'île St Louis et la gare de Lyon...8 kms en tout : 42 + 8 = 50 ! Pour les 50 ans de cette année ! à 40 ans, je visais un 10 km, alors merci les gars et les filles de Val de Gray marathon..."

Vincent

(photo prise lors de son arrivée au Marathon d'Alsace en 2011)

Publié dans Impressions de course

Partager cet article

Repost 0